Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  

Code HTML : <center><a href="http://www.salondublogculinaire.com/" target="_blank"><img class="aligncenter wp-image-1668" alt="Salon du bloc culinaire 7 - J'y serai" src="http://www.salondublogculinaire.com/wp-content/uploads/2014/05/GIF-J_Y_serai-120.gif" width="120" height="120" /></center>

Publié par Philou - Un Cuisinier chez Vous

... ou l'histoire de ma première cuite à l'âge de 6 ans ! 

Cette petite histoire ne nous (me) rajeunit pas. Je ne sais plus si j'avais précisément 6 ans à l'époque mais j'étais en âge d'aller à l'école en culotte courte et à faire toutes les bêtises possibles et imaginables toutes les 5 minutes.

C'était un repas dans ce que nous appelions "le pré" et qui était une vaste prairie qui prolongeait notre maison. Mes parents, oncles, tantes et cousins aimions y aller pour pique niquer chaque fois qu'il faisait bon. Je me souviens d'immenses saladiers avec des salades diverses (avec des saucisses zwan pour les enfants - Oui, nous étions déjà gastronomes à l'époque), de rondelles d'oranges avec du sucre et un filet d'huile d'olive ainsi que de la fameuse confiture de vieux garçon de ma mère. 

Ma mère n'a jamais été fine cuisinière puisque je dois bien vous l'avouer, pour elle, réchauffer une conserve tenait de l'exploit mais sa confiture de vieux garçon est à tomber. 

C'est donc au cours d'un de ces pique-niques que sans doute laissé sans surveillance, avec mes cousins et cousines, nous avons décidé de goûter ce qui ce trouvait dans ce beau bocal et qui portait le nom de "confiture".

Quelques cuillerées plus tard, j'étais incapable de parler, de marcher ... En 15 minutes de temps, j'ai eu droit à la pire cuite, la pire engueulade mais la meilleure confiture.

J'en fais presque chaque année et cette année ne fera pas exception.

Voici donc ma version :

Confiture de vieux garçon au rhum

Confiture de vieux garçon au rhum

Marché pour un bocal

Myrtilles, framboises, mûres et griottes - groseilles rouges (quantité en fonction du bocal) - la moitié du poids des fruits en sucre semoule - quelques feuilles de menthe, de mélisse - rhum brun - 1 verre à liqueur d'alcool à 90°C

  • Laver et écarter les fruits abîmés ou trop murs. 
  • Nettoyer le bocal soigneusement. Verser de l'eau bouillante jusqu'au dessus, vider et retourner sur un drap propre.
  • Verser en couches successives les fruits (en partant du plus résistant au plus fragile) et n'oubliant pas de saupoudrer chaque couche de sucre semoule (la moitié du poids).
  • Ajouter les herbes. Verser l'alcool à 90°C. 
  • Fermer hermétiquement et laisser reposer au frais pendant deux jours.
  • Au bout des deux jours, compléter avec le rhum brun.
  • Attendre la fin de la saison ou le dernier pique-nique de l'année avant de déguster sur une glace ou sur une crêpe.
Confiture de vieux garçon au rhum

Commenter cet article