Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  

Code HTML : <center><a href="http://www.salondublogculinaire.com/" target="_blank"><img class="aligncenter wp-image-1668" alt="Salon du bloc culinaire 7 - J'y serai" src="http://www.salondublogculinaire.com/wp-content/uploads/2014/05/GIF-J_Y_serai-120.gif" width="120" height="120" /></center>

Publié par Philou

Les recettes les plus simples ne sont toujours pas celles auxquelles on pense … !

J’entends par là que plus la recette est simple et plus la moindre erreur peut être fatale à votre recette. Il ne peut y avoir aucun artifice, aucun rattrapage.

J’en veux pour exemple une simple purée de pomme de terre par exemple. Il y a, en principe très peu de manipulation. Trompez-vous sur le type de pomme de terre à utiliser ou oubliez de dessécher la pulpe voire ne pas assaisonner correctement et votre purée peut passer d’un plat somptueux (Joel Robuchon en a fait un de ses plats signature à une masse ayant plus sa place entre deux briques que dans une assiette.

On peut également parler du riz au lait. J’ai des souvenirs d’enfance où trônait souvent le dimanche dans le frigo un saladier rempli de riz au lait ou le seul fait de vouloir en prendre une cuillerée et le saladier se soulevait comme un seul homme. Et puis, il y a le riz au lait de Stéphane

Autre souvenir d’enfance mais plus heureux celui-là, le pain perdu.

Le pain perdu est certainement avec … la béchamel la première recette que j’ai réalisée.

Au début, j’ai imité comme beaucoup ma mère. Deux assiettes, une contenant du lait, une autre un œuf battu. On trempait les tranches de pain dans le lait et ensuite dans l’œuf. Une poêle chaude, une « nokète » de beurre et on colorait les tranches de pain bien imbibées. Pour terminer, on saupoudre de sucre semoule et on s'en foutait jusque derrière la cravate !

Lorsque j’ai été en âge de cuisiner un peu plus et … surtout ce que j’aimais, j’ai commencé à modifier la recette. J’ai essayé d’autres pains ou l’ai remplacé par de la brioche, du panettone, j’ai aromatisé le lait, j’ai essayé avec les laits végétaux, etc, …. mais c'est vraiment sur la cuisson que j'ai travaillé pour obtenir un pain perdu bien gonflé, hyper moelleux sans être gorgé.

Tout ce blabla pour dire : Mon Dieu que de tâtonnements surtout dans l’étape de la cuisson pour arriver à cette simple recette mais qui moi, (et c’est totalement personnel) me comble.

Pain perdu aux fraises

Pain perdu aux fraises

Marché pour 4 personnes

2 grandes tranches de pain blanc rassis de 3 cms d’épaisseur – 3 œufs – 70 cl de lait cru (ou 40 cl de lait entier et 30 cl de crème) – 40 gr + 30 gr de sucre semoule – un sachet de sucre vanillé (ou une lampée de rhum brun)– 1 belle noix de beurre salé

  • Dans un saladier, fouetter les œufs avec les sucres (40 gr + sucre vanillé) jusqu’à ce qu’ils moussent et que le sucre soit totalement dissout. Ajouter le lait.
  • Mettre chaque tranche de pain dans une assiette profonde. Verser la préparation sur chaque tranche. Laisser imbiber une dizaine de minutes en arrosant régulièrement.
  • Dans une poêle anti-adhésive, faire mousser une belle noix de beurre. Y déposer les tranches de pain. Après 3 ou 4 minutes, lorsque le pain est bien coloré sur la surface inférieure, à l’aide d’une petite louche, continuer à imbiber les tranches de lait avec le reste de la préparation.
  • Retourner délicatement les tranches de pain. Colorer l’autre face.
  • Enfourner à 180°C pendant 15 minutes.
  • A la sortie du four, saupoudrer avec le reste de sucre et caraméliser à l’aide d’un chalumeau.
Pain perdu aux fraises

Pour les fraises

1 ravier de 500 gr de fraises (de producteurs locaux, hein. Ne courrez pas en Espagne les acheter !!!!) – 1 poignée de feuilles de menthe – - 1 poignée de feuilles de thé de l’Aubrac - 20 gr de sucre semoule – le zeste râpé d’un citron vert – un trait d’une huile d’olive fruité noir.

N’hésitez pas à jouer la carte des menthes en les variant. J’ai la chance d’en avoir des différentes sur mon balcon et si chacune a en point commun la saveur … mentholée, elles sont totalement différentes et amènent un plus si on les marie. Ici, j’ai utilisé de la menthe chocolat, menthe orange, menthe marocaine et menthe ananas

  • ½ heure avant de servir, laver, équeuter et couper (les plus grosses) fraises.
  • Les saupoudrer de sucre, du zeste de citron et des herbes ciselées. Filmer et réserver au frigo.
  • Ajouter l’huile d’olive juste avant de servir

Finalisation

  • Déposer un pain perdu sur une assiette. La recouvrir avec les fraises. Verser le jus rendu par les fraises.
  • Pour les plus gourmands, ne pas hésiter à servir une crème fraîche montée au ¾.

Commenter cet article

Coco Symphonie 26/05/2017 18:25

Je ne dis pas non à une ou deux tranches bien garnies !!

wattoote 25/05/2017 21:12

souvenir d'enfance pour moi le pain perdu !!