750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  

Code HTML : <center><a href="http://www.salondublogculinaire.com/" target="_blank"><img class="aligncenter wp-image-1668" alt="Salon du bloc culinaire 7 - J'y serai" src="http://www.salondublogculinaire.com/wp-content/uploads/2014/05/GIF-J_Y_serai-120.gif" width="120" height="120" /></center>

Publié par Philou

"Lorsque vous lirez ce billet, il sera trop tard ... vraiment trop tard .... !"

... pour la réaliser mais pas pour la déguster si vous connaissez quelqu'un qui connaît quelqu'un ... !! 

On est bien d'accord, à la lecture du titre, on pourrait croire que c'est une recette de saison puisque des noix, on en trouve sur tous les étals. Mais que nenni ma bonne Thérèse ! Enfin, quand je dis pas de saison, il faut comprendre que c'est la saison pour la consommer mais pas pour la réaliser.

On utilise des noix cueillies fin juin, lorsqu'elle. sont encore vertes. C'est à cette époque, la Saint-Jean , que la bogue de la noix est la plus grosse et qu'à l'intérieur de cette bogue, la coquille n'est pas encore formée. 

Il vous faudra toutefois les apprivoiser !

En effet, comme vous pouvez vous en douter, le brou que contiennent les bogues est terriblement amer. Une amertume très astringente. Quelle que soit la recette, il vous faudra combattre cette amertume.

Contrairement à cette recette de noix confites où les différents bains enlèvent une grande partie de l'amertume, ici on la garde mais elle sera contrebalancée par d'autres parfums puissants

Vin de noix à l'armagnac

Vin de noix de la Saint-Jean à l'armagnac

Vin de noix à l'armagnac

Pour +/- 2,5 litres de vin de noix

20 noix vertes - 300 gr de sucre semoule - 50 cl d'armagnac- 1,5 litre de vin de madiran (ou autre vin rouge corsé) - 4 clous de girofle - 1 bouquet d'aspérule odorante -1 morceau de macis - 1 orange coupée en huit

  • Couper les noix en 4 et les déposer dans un contenant fermant hermétiquement.
  • Ajouter le sucre, l'aspérule odorante (peut être remplacée par de la vanille ou de la fève tonka), l'orange, les clous de girofle et le macis.
  • Arroser avec l'armagnac et le vin. Mélanger jusqu'à ce que le sucre soit complètement dissout.
  • Fermer et réserver au moins 4 mois. 
  • Passer dans un chinois doublé d'une étamine. Mettre en bouteille et laisser maturer jusqu'à la fin de l'année. 
Vin de noix à l'armagnac

Ce vin se déguste en principe bien frais.

J'ai fait l'expérience. Bien frais, tous les arômes fruités sont dominants. Il sera parfait pour l'apéro, un peu comme pourrait l'être un porto jeune ou une boisson de type Cynar. Attention, je ne l'ai pas mesurée mais c'est assez blindé en alcool. Ou alors à température ambiante. Là, le côté "alcoleux" prendra le pas. Les notes  de noix, l'amertume, le zeste de l'orange feront leur apparition. Idéal comme digestif.

Ne pas hésiter à garder la bouteille en frigo et si vous avez de la patience pourra se conserver.

Commenter cet article

Candice 25/01/2019 01:55

Très bel article, très intéressant et bien écrit. Je reviendrai me poser chez vous. A bientôt.