Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  

Code HTML : <center><a href="http://www.salondublogculinaire.com/" target="_blank"><img class="aligncenter wp-image-1668" alt="Salon du bloc culinaire 7 - J'y serai" src="http://www.salondublogculinaire.com/wp-content/uploads/2014/05/GIF-J_Y_serai-120.gif" width="120" height="120" /></center>

Publié par Philou - Un Cuisinier chez Vous

 

Ode à la frite

Le Belge et la frite, un cliché qui nous poursuit depuis si longtemps !

 

Mais n'est-ce qu'un cliché ? Non, non et mille fois non ! La frite est belge et les belges aiment la frite, la vraie !

 

En cette fête nationale belge (profitons en tant qu'il y a encore une fête nationale belge), j'aimerais simplement vous parlez un peu de ce monument.

 

Tout d'abord, savez-vous comment est née la divine ?

 

Un manuscrit daté de 1781 (Curiosités de la table dans les Pays-Bas Belgiques ») décrit les habitants de Namur, Andenne et Dinant, 100 ans auparavant, pêchant dans la Meuse de petits poisson et les faisant frire. On retrouvait cette pratique ayant pour but d'améliorer l'ordinaire principalement dans le petit peuple. Lorsque les eaux étaient prises par la glace, le menu fretin était remplacé par des morceaux de pommes de terre en forme de poisson et passé dans la friture.

 

Mais si la frite est belge pourquoi diable l'appellation French fries ?


Il faut remonter à la première guerre mondiale pour cela. Lorsque les troupes américaines, anglaises, ou canadiennes débarquèrent dans notre pays, les habitants n'ont pas hésité une seule seconde à leur faire déguster notre spécialité. La langue véhiculaire de l'armée de l'époque étant le français les frites étaient donc présentées « en français dans le texte ».

On peut également évoqué le fait que l'on retrouve dans un livre de cuisine datant 1890, une recette de french fries. Le terme « to french » signifie en argot américain « couper en bâtonnets ».

 

Source : www.frites.be

 

 

 

Quelles sont les astuces pour avoir une frite belge parfaite à la fois dorée, croustillante à l'extérieur et moelleuse à l'intérieur ?


Une variété de pomme de terre à chair farineuse (bintje, Agria, Estima, Nicola)
De la graisse de boeuf non raffinée (blanc de boeuf)
Deux cuissons : une pour cuire la pomme de terre et une seconde pour la souffler avec un temps de pose indispensable entre les deux cuissons.

 

Je vous livre dans cet article, la recette du Comme Chez Soi, temple étoilé et gardien de la gastronomie belge

La Vraie Frite Belge

Ingrédients pour 500 gr de frites



 

500 gr de pommes de terre pelées et lavées
3,5 kg de blanc de boeuf
Sel

 

Marche à suivre

  • Couper les pommes de terre n gros bâtonnets de +/- 1 cm d'intersection. Les sécher grossièrement (mais ne plus les laver pour garder l'amidon qui aidera à la caramélisation)
  • Chauffer la graisse à 160°C pour une première cuisson. Y plonger les frites et laisser cuire +/- 5 min
  • Déposer les frites sur un papier absorbant et laisser reposer au moins 30 min.
  • Porter la graisse à 185 °C et y plonger à nouveau les frites pendant au moins 1 min afin de les souffler et de les dorer.
  • Bien les secouer et les verser dans un plat garni d'un autre papier absorbant et saler

 

A déguster immédiatement.

 

la vraie frite belge

 

Lorsqu'un jeune gastronome déboule dans les cuisines du Comme chez soi et dit au Chef Lionel Rigollet "Ze veux des frites", voilà ce qu'il obtient.

 

Si la pomme de terre et la frite se retrouvent souvent sur nos tables, nous la retrouvons également dans notre vocabulaire avec quelques expressions truculentes.

Pommes de terre - patate

  • C'est une patate : c'est un idiot, un personnage peu intéressant

  • Avoir un nez comme une patate : avoir un gros nez

  • En avoir gros sur la patate : avoir du chagrin

  • Etre dans la purée : avoir des problèmes

  • C'est un sac à patate : c'est une personne niaise

  • Avoir la patate : être en grande forme

  • Mettre une patate : donner un coup de poing

  • Se renvoyer la patate chaude : se renvoyer l'un à l'autre un problème embarrassant

Frite

  • Avoir la frite : être en grande forme

  • Se friter : avoir une altercation

  • Danser comme une frite : danser sans rythme, droit comme un "i"

  • Ne pas avoir toutes ses frites dans le même sachet : être simplet

  • Il est frit : il est vu, c'est trop tard

Source : www.frietmuseum.be

 

frtikot-2.jpg

Crédit photo ICI

barakafrites-785155.jpg

Friture - Fritkot - Baraque à frites : crédit photo internet

 

 

Et qu'en est-il des frites surgelées et autres ersatz !?


Dernière histoire belge, il faut savoir que nous sommes à la fois les plus grands défenseurs de la frites et les leaders sur le marché de la « transformation de la pomme de terre » (entendez par là, frites surgelées, rissolées, etc,...) que l'on vous vend (à prix d'or) dans les grandes surfaces.

 

Il est clair que seul le nom est commun ! Nous n'y retrouvons pas les points fondamentaux pour avoir une vraie frite belge.

 

Certaines enseignes en Belgique comme en France, se vantent même de ne plus vendre de frites surgelées cuites dans de l'huile de palme !!! Si c'est un bon point, cela signifie quand même que pendant des années, ils se sont foutus de nous !

 

Je peux comprendre l'atout temps que représente l'utilisation de la frite surgelée mais sachez que pour les quelques minutes gagnées, vous perdez beaucoup d'un point de vue gastronomique.

 

Et si le temps est ce qu'il y a de plus important pour vous, vous pouvez aussi congeler vos frites après la première cuisson.

 

Alors, en l'honneur de la Belgique et à l'occasion de la fête nationale de notre beau pays, montons au créneau et crions  " Non à la frite surgelée !"

 

Frites.jpg

 La frite se déguste en cornet avec une noquette de mayo : crédit photo internet





Commenter cet article

CIZIA 21/02/2014 08:24

Bravo la Belgique! Merci pour la technique, je pense la meilleure du monde! Par contre je cuisine à l'huile de friture ordinaire, le blanc de bœuf est introuvable en gironde ( aquitaine), sniff...

la poele qui rit 25/07/2012 12:04


J'ai aussi : elle a des fesses, on dirait 2 patates dans un sac ( expression de mon fiancé !

mamina 24/07/2012 21:28


Bien dit monsieur... rien à rajouter. 

Alex Web 23/07/2012 11:32


Wow, merci pour cet article détaillé! et yaaaay non à la frite surgelée! J'ai la patate cette semaine, frites au menu ^^ Par contre j'ai toujours pensé qu'on salait les frites avant la cuisson,
je comprends mieux pourquoi les miennes étaient souvent trop molles...


Alexia--

Nuage de Lait 21/07/2012 23:26


J'adore ton billet Philou, il est vrai que la frite Belge est bien la meilleure


J'aime bien aussi avec un peu de vinaigre dessus au dernier moment mais je ne sais pas si il s'agit d'une habitude du nord ou de belgique?bises


jojo

Greg 21/07/2012 22:54


Merci Philou pour ce résumé précis de notre monument gastronomique national! Je crois que je vais enfin m'acheter une friteuse :-)

marie claire saint maux 21/07/2012 22:43


Entièrement d'accord avec toi, sauf que la qualité de la pomme de terre est plus égale avec les frites surgelées. par contre je suis 100% blanc de boeuf et le bain de friture à tel point qu'avec
les frites Delhaize du 21 juillet je n'avais pas lu que je devais les cuire au four.............honte sur moi

Nadège 21/07/2012 10:04


Merci pour ce beau reportage, j'ai bien appris! tes expressions belges sur les patates et frites vont me servir quand j'irai voir mes collègues belges

Isa 21/07/2012 08:41


J'adore ton article :) ... effectivement moi je dis rien à voir entre le goût des surgelées et celles que tu fais toi même ... bisous msieur