750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  

Code HTML : <center><a href="http://www.salondublogculinaire.com/" target="_blank"><img class="aligncenter wp-image-1668" alt="Salon du bloc culinaire 7 - J'y serai" src="http://www.salondublogculinaire.com/wp-content/uploads/2014/05/GIF-J_Y_serai-120.gif" width="120" height="120" /></center>

Publié par Philou

Il y avait longtemps ! Un petit quiz pour nous dérouiller les méninges ! Celui-ci nous parlera d'étoiles, de chefs, de restaurants et de toques.

Nous les admirons tous ces grands chefs mais les connaissons nous bien ?

A vous de jouer !

1) Nous allons commencer tout doucement. Lequel de ces trois grands chefs a donné ses lettres de noblesse à la purée de pommes de terre
Paul Bocuse : allez au 15)
Michel Guérard : allez au 8)
Joël Robuchon : allez au 20)

2) Bravo. Je vous invite à découvrir son potager en cliquant ICI. Question suivante : la 24

3) C'est bien elle ! Une petite visite virtuelle des lieux est conseillée en cliquant ICI. Rendez-vous au 4

4) Il les appelle affectueusement ses « niacs », ces petits plus qui agrémentent la cuisine de tous les jours, mélanges d'épices, huiles, vinaigres, etc,... Vous l'avez reconnu ?

Olivier Rollinger : allez au 14)
Marc Veyrat : allez au 18)
Michel Bras : allez au 23)

5) En Janvier 2001, le cercle très fermé des 3 *** parisiens ressent une secousse de magnitude « pot-au-feu ». Un de ses plus beaux fleurons propose une carte entièrement « légumière » pour ne pas dire végétarienne. Mais de quel établissement s'agit-il ?
L'Arpège : allez au 2)
Ledoyen : allez au 9)
L'Archestrate : allez au 27)

6) Tout à fait ! Question suivante au 7)

7) Ancien élève du triplement étoilé Martin Berasategui, il règne en maître sur une cuisine entre le strict classicisme de Santi Santamaria et les audaces techniques de Ferran Adria. Allez, je vous aide un peu son restaurant a deux étoiles et se situe à Errenteria en Pays Basque Espagnol. Mais de qui s'agit-il ?
Sergi Arola : Allez au 16)
Andoni Luiz Aduriz : Allez au 26)
Hilario Arbelaitz : Allez au 12)

8) Pas de chance, ce n'est pas lui. Retournez au 1) ou cliquez ICI pour avoir la réponse.

9) Non non, réessayez, retournez au 5)

10) Elle est bien dans le restaurant mais pas derrière le passe. Elle dirige la salle. Retournez au 13)

11) Et non, même si elle mérite son nom de diva, ce n'est pas d'elle dont parle Paul Bocuse lorsqu'il dit que c'est le meilleur restaurant du monde. Retourner au 29)

12) Et non, retourner au n° 7)

13) L'Art Nouveau au travers de Victor Horta sert d'écrin à ce restaurant bruxellois grandiose. J'ai nommé le Comme chez soi, Place Rouppe à Bruxelles. Il doit sa renommée surtout grâce à Pierre Wynants à qui l'ont doit certainement d'avoir démontré que la cuisine belge existe bel et bien. Mais dites-moi, qui est derrière le passe actuellement ?
Sa fille Laurence : allez au 10
Son gendre Lionel : allez au 28
Son petit fils Loïc : allez au 25

14) On est d'accord, il nous fait voyager avec ses épices mais bon ce n'est pas lui qui emploie le terme de niac. Un petit coup de main ? Celui que l'on recherche a conçu le coulant au chocolat, à cuit de la lotte dans de l'huile noire et laisse toujours sa maman préparer l'aligot. Toujours pas ? Il s'agit de Michel Bras. Allez au 13)

15) Ce n'est pas lui non plus. Retournez au 1) ou cliquez ICI pour avoir la réponse.

16) Ah non, lui n'est pas un élève de Martin Berasategui mais de Ferran Adria. Son restaurant « La broche » se trouve à Madrid.  Réessayez en retournant au 7)

17) Et avant de continuer ! Quel est le chef qui vous fait fantasmer culinairement parlant bien entendu ? Envoyez-moi un petit commentaire en nous expliquant pourquoi et passez à la question 13)

18) Et non ! Lui, ce sont les herbes son truc, les herbes et les techniques culinaires. On peut lui reprocher sa « grande gueule » mais certainement pas son grand talent ! Il fallait trouver celui qui a conçu le coulant au chocolat ainsi que l'huile noire dans laquelle il cuit de la lotte et surtout il laisse toujours sa maman préparer l'aligot. J'ai nommé Michel Bras. Rendez vous à la question 17).

19) Ce n'est pas elle. Mais avouer lorsqu'on imagine ces 3 drôles de dames, on voudrait s'appeler Charlie, non !? Retourner au 29 et retentez votre chance.

20) Et oui ! Vous retrouverez sa recette ICI. Allez au 5)

21) Le choix est cornélien car j'aime les trois mais il y en a un qui se hisse en première position d'une très courte tête. Il s'agit de Pierre Gagnaire. Pourquoi ? Allez savoir. Je crois que sa créativité me touche particulièrement. L'agencement peu probable de deux textures proches, l'union insoupçonnée de saveurs qui à priori de ne devraient pas se rencontrer, se retrouvent dans une assiette comme les peintures d'un tableau abstrait.  

22) Meuh non ! J'viens de l'inventer. Allez au 7)

23) Bravo ! Je ne pouvais pas le citer dans ce quiz puisqu'il fait partie de mon top 3. Saviez-vous que le coulant au chocolat, souvent imité, souvent galvaudé a été conçu par lui. Avez-vous déjà vu sa lotte cuite à l'huile noire. Et saviez-vous qu'il laissait toujours sa maman préparer l'aligot, symbole s'il en est de l'Aubrac. Rendez-vous au 13)

24) En 1975, Paul Bocuse reçoit de la main du Président de la République Française, Valéry Giscard d'Estaing la Légion d'Honneur. C'est à cette occasion que Monsieur Paul servit pour la première fois sa soupe VGE. Nous connaissons tous les ingrédients de base, foie gras et truffe.  Mais savez-vous où Monsieur Paul est allé chercher l'inspiration pour cette recette ?

À l'occasion d'une chasse en Alsace et en s'inspirant du chicken pie anglais, Paul Haeberlin a servi à son ami une truffe recouverte d'un léger feuilletage. Et Bocuse n'a pas oublié la soupe au poulet et au boeuf dégustée chez des paysans ardéchois qui l'accompagnaient d'une râpée de truffes. Allez au 6)

Paul Bocuse se souvient de la gratinée Lyonnaise que servait la Mère Brasier au col de la Luère à Pollionnay. Il voulait lui donner un éclat de gala pour l'occasion et lui ajouta foie gras et truffe Allez au 22)

25) Allez donc, c'est encore un petiot ! Retournez au 13)

26) Bravo ! Chef du restaurant le Mugaritz, Andoni Aduriz risque bel et bien de détrôner son maître Martin Berasategui, celui-la même qui, avec la nouvelle cuisine basque dont il fut le pionnier, fit de San Sebastian la capitale des étoilés Michelin de l'Espagne. Cliquez ICI pour vous faire une idée des étoilés dans cette région. Une visite virtuelle de son restaurant s'impose, cliquez ICI et ensuite rendez-vous à la question suivante : la 29)

27) Ne me dites pas que vous êtes tombés dans le piège ! Il s'agit de l'Arpège qui a bien ouvert ses portes à la place de l'ancien Archestrate d'Alain Senderens, au coin des rues de Varenne et de Bourgogne en 1986. : Allez à la question suivante, la 24)

28) C'est bien lui maintenant qui est derrière le passe du Comme chez soi. Allez à la dernière question la 30)

29) Monsieur Paul a dit du restaurant de cette diva italienne que c'était le meilleur du monde. Mais savez-vous de quelle diva, il parlait ?
Nadia Santini à Del Pescatore  à Canneto Sull'Oglio : allez au 3)
Annie Féolde à l'Enoteca Pinchiorri à Florence : allez au 11) 
Maria Luisa Vallazza à Al Sorriso à Sorriso : allez au 19)

30) Je vous donne le top 3 de mes préférés. Michel Bras, Pierre Gagnaire et Thierry Marx. Qui est le n°  1 ? Allez voir au 21)


Commenter cet article

mark 25/09/2008 23:12


Je me suis trompé entre bras et veyras, et je pensais que ton chef était bras. A part celà, tout juste.
Quelle belle réalisation encore un fois, my Philou.
P.S. Fais bien le bonjour à ton 'ours' que j'ai trouvé très sympa.

Aline 25/09/2008 17:00


Plein de fautes mais tant pis, même pas génée.
Je ferai peut-être mieux la prochaine fois.

Tiuscha 25/09/2008 14:05


Je te rejoins sur ton "analyse" de Pierre Gagnaire.. 2 fautes, pas si mal... mais aussi un coup de chance pour les espagnols !

H. 25/09/2008 11:25


8 fautes !
Très divertissant ce quizz.

sandrine 24/09/2008 22:34


deux fautes.... un plaisir tes quizz