Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  

Code HTML : <center><a href="http://www.salondublogculinaire.com/" target="_blank"><img class="aligncenter wp-image-1668" alt="Salon du bloc culinaire 7 - J'y serai" src="http://www.salondublogculinaire.com/wp-content/uploads/2014/05/GIF-J_Y_serai-120.gif" width="120" height="120" /></center>

Publié par Philou

 

Quelles soient liégeoises, bruxelloises, de Namur, de Verviers, à la cannelle, aux fruits ou au chocolat, les gaufres, fleuron de notre gastronomie belge, ne datent pas d'hier, ainsi, on peut découvrir dans le superbe livre de Maguelonne Toussaint - Samat « La Très Belle et très Exquise Histoire des Gâteaux et des Friandises » quelques chiffres concernant nos gaufres en France.

decoration

« ...  Au milieu du XVème siècle, on comptait vingt-neuf oubloyers (*) dans Paris et leur vaste production - pourtant limitée à mille pièces par jour pour chacun ! s'adressait à toutes les bourses. Mais seules les livraisons à domicile pour les grandes occasions des grands de ce monde, comme ci-ci-dessus) comportaient des œufs, du sucre ou du miel et du laitage, à la façon, des fabrications familiales. Le petit peuple, lui, était bien heureux de s'offrir une gourmandise à la mesure de ses pauvres moyens, faites de farine plus ou moins blutée, d'eau et d'une pincée de sel. C'est tout.

Puis, cent cinquante ans plus tard, on trouvera par les rues étant de vendeurs, que le roi Charles IX devra faire promulguer un édit interdisant une distance inférieure à vingt-cinq coudées entre chaque échoppe.
Quant à un des souverains précédents, François 1
er, il se montrait si gourmand de gaufres qu'il fit exécuter par son orfèvre un moule spécial en argent orné de ses armes, de la salamandre, et de ses royales initiales.

Ajoutons qu'au cours des siècles, les gaufres se sont répandues en Europe et en Amérique, et puis dans à la SACEM, Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique avec une chanson de Francis Lemarque, Au temps des gaufres, valse musette évoquant les fêtes foraines, éternelles terres d'élection de ces pâtisseries ... »

(*) Oubloyer : Il s'agit en fait du fabricant d'oublies, gâteaux réalisés à base d'une pâte légère sans levain, saisie entre deux fers plats, chauffés au rouge.
Les oubloyers ont également la charge de la fabrication des hosties. 

Quelques sites qui traitent de la gaufre

http://www.lastreme.be/
http://www.gaufres.geurts.be/
http://www.gaufre.be/
http://www.lesgaufresdemanneken-pis.be/

 

 

 


Commenter cet article

Chef Damien 25/01/2009

Merci pour ce petit cours sur la gauffre !
Bonne journée chez Philippe Conticini